L’affaire Paris Première auprès du CSA

Paris Première est la chaîne de télévision française créée en 1986. Cette chaîne de télévision est une chaîne payante depuis sa diffusion. Actuellement, Paris Première voudrait rejoindre la TNT gratuite, mais le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel ou CSA a refusé cette demande. Cette affaire est loin d’être résolue car le CSA maintient sa décision de refus jusqu’à présent. Paris Première ne doit pas cependant déroger aux règles imposées par le CSA et le verdict est tombé le 17 décembre 2015 qui stipule clairement « Non à Paris Première mais oui à LCI ».

Rétrospective sur le refus du CSA pour passer Paris Première sur la TNT gratuite

retrospective-sur-le-refus-du-csa.jpg

Pour un aperçu de la demande de diffusion sur la TNT gratuite, l’état financier de Paris Première se dégrade rapidement malgré un transfert d’audience. Paris Première est de plus en plus en difficulté car une baisse de son économie est à craindre. Par contre, le CSA affirme que le résultat d’exploitation de Paris Première reste constamment stable d’après leurs études. Les dirigeants de Paris Première porteront la responsabilité au CSA si cette chaîne disparaitra d’une part.

Quelles conséquences cela a-t-il sur la survie de la chaîne ?

paris-premiere.jpg

La chaîne Paris Première est en difficulté et nul ne sait si elle va encore tenir le debout ou disparaitre sur les grandes chaînes un jour. De nombreux programmes ne seront plus diffusés ou encore le service est limité. Le CSA reste toujours sur sa position en affirmant que cette chaîne ne disparaitra pas si elle maintient le mode de financement actuel.  Seulement, il faut augmenter les volumes de diffusion des émissions et d’avoir un peu plus de spécificité dans les émissions. Cela entrainera alors un surcoût pour Paris Première. Les conséquences se font remarquées tout de suite après la décision du CSA  concernant la demande de Paris Première à être diffusée dans TNT gratuite.  

 

Author: Florian Bertrand

Share This Post On